/// Emmanuel Eggermont ///



Quelles sont les strates, quels sont les sédiments, qui composent l’organisation d’une cité ? Πόλις (Pólis), création d’Emmanuel Eggermont, tient pour une part de la fouille archéologique. En exhumant une réalité révolue, fossilisée, comment le corps peut-il susciter notre capacité à voir au-delà de la couche superficielle des apparences ? De l’expérience sociale des utopies fouriéristes au chaos entropique des mégapoles modernes, en passant par le vestige de villes enfouies comme Pompéi, les cinq danseurs.euses de cette pièce à la fois spectrale et futuriste s’emploient à mettre en chantier une “cité chorégraphique”, à en ordonner la formation, toute bruissante de fourmillements sonores. Dans le fil de ses précédents spectacles tendus vers l’essentiel, prenant à rebours la “profusion spectaculaire”, Emmanuel Eggermont crée un espace-temps mouvant, où l’obscurité ambiante, en écho à la notion “d’outre-noir” chère au peintre Pierre Soulages, laisse filtrer les multiples nuances qui s’y inscrivent et exhale un très dense champ de visions.


Emmanuel Eggermont

Formé au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, Emmanuel Eggermont participe ensuite aux créations de la chorégraphe madrilène Carmen Werner, avant d’être invité à Séoul pour intervenir au sein d’un projet mêlant pédagogie et chorégraphie. Fasciné par cette culture, il décide de s’y installer et chorégraphie plusieurs pièces. De ces deux années passées en Corée du Sud et de son travail avec Raimund Hoghe (Boléro Variations, Si je meurs laissez le balcon ouvert et L’Après-midi...), il développe une écriture précise et minimale, qui donne une valeur à chaque détail. Il développe ses projets chorégraphiques depuis 2007 avec sa compagnie, L’Anthracite, basée à Lille. En résidence de recherche à L’L (Bruxelles), il y déploie depuis 2010 un processus qui a abouti à un trio, T-Wall (2011) et Vorspiel (2013), pièce en trois opus pour trois espaces pour laquelle il invite musiciens, acteurs et plasticiens à se joindre à la représentation. En 2014, il est invité à participer aux Sujets à Vif au festival d’Avignon, et crée le solo Strange Fruit en mai 2015 au FRAC Alsace.

www.lanthracite.com