/// Jérôme Brabant et Maud Pizon ///



Comme on ouvrirait un nouveau chapitre de roman, il y a environ 100 ans, le monde de la danse entamait son passage dans la modernité. À l’origine de cette douce révolution, deux pionniers, Ted Shawn, Ruth Saint Denis, et leur école la Denishawn, fusion de leurs noms et d’un amour partagé pour le mouvement.

Leurs danses avant-gardistes imprégnées d’orientalisme et de libertés, ont piqué la curiosité de Jérôme Brabant et Maud Pizon, qui, en explorateurs du geste, se sont lancés à la recherche d’archives, témoignages et traces. Accompagnés au piano, les deux complices tantôt se mettent dans la peau de leurs sujets, tantôt se mutent en conférenciers, pour conter les histoires du couple visionnaire encore aujourd’hui enveloppé par un épais mystère.


Jérôme Brabant

Jérôme Brabant est né à La Réunion en 1973. Après des études théâtrales à l’université Paris 8, il suit l’enseignement à l’école du mime Marcel Marceau de 1996 à 1999, puis la formation professionnelle Extensions au Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi-Pyrénées en 2001. Il travaille avec la Compagnie *Melk Prod / Marco Berrettini de 2001 à 2006. Il participe aux pièces L’opérette sans sou, si… , New movements for old bodies et Clo-clopinettes . Jérôme collabore également avec Patricia Ferrara / Groupe Unber-Humber et danse dans toutes les créations de 2004 à 2010. De 2005 à 2007 il est aussi interprète pour la compagnie Samuel Mathieu et fait un passage par le théâtre avec Lisa Guédy en 2008. Il fonde avec Marion Muzac le UND und ballet […], ils créent ensemble Roomy Dancing en 2002, GALA en 2003 et Pavillon en 2004. En 2010 Jérôme commence une collaboration jusqu’à ce jour avec Mié Coquempot, Compagnie K622. En 2011, il crée la compagnie L'Octogonale. Pour les alchimistes, l'octogone est le parfait mélange entre le carré (l'humain) et le cercle (le divin). C'est cette notion d'association de deux éléments opposés que Jérôme Brabant, chorégraphe de la compagnie, aime retrouver dans sa danse et ses créations. A la Réunion, notre culture du surnaturel est indissociable de ce que nous sommes. L'octogone est une figure géométrique offrant 8 côtés, 8 faces, donc autant de possibilités comme les facettes d'une pierre précieuse déclinant une multitude de couleurs. Dans la danse de la compagnie L'Octogonale, Jérôme Brabant part souvent d'un seul mouvement qu'il décline au point d'en faire un paysage en changement permanent. En 2012, il crée son premier solo, Heimat et obtient son diplôme d’Etat de professeur de danse et mène depuis, plusieurs actions pédagogiques en milieux scolaires ou dans les conservatoires de danse.


Maud Pizon

Née en 1983, Maud Pizon est danseuse et notatrice du mouvement (système Laban). Formée à la danse contemporaine au sein de la compagnie d'insertion professionnelle Coline à Istres, elle poursuit sa formation en devenant stagiaire de la compagnie Nacera Belaza pendant la création du duo Le Cri (2007). Depuis 2008 elle danse régulièrement pour Mié Coquempot tout en collaborant en tant qu'interprète pour d'autres chorégraphes dont Amélie Port et Yan Giraldou, Marion Uguen, Montaine Chevalier, Mélanie Perrier... Depuis 2014 elle danse dans Sacre #2 de Dominique Brun (recréation du Sacre du Printemps de Vaslav Nijinski) et travaille pour la metteure en scène Clara le Picard ( Sirènes internationales , De l'imagination et Red Shoes bazar ). Titulaire d'une Licence du département Danse de l'Université Paris 8, elle est également diplômée du CNSMDP en notation Laban (2016). En collaboration avec Jérôme Brabant, Maud Pizon mène depuis 2012 une recherche sur l'interprétation du répertoire de la Denishawn, projet pour lequel ils sont lauréats du programme Hors les murs 2016 de l'Institut Français.