/// Vers l'international ///



Depuis longtemps, L’échangeur entretient des liens très étroits avec des artistes venus.es de tous les pays, tout particulièrement avec le Burkina Faso. Comment oublier Souffles et les 11 danseurs d’Irène Tassembedo, ou plus récemment le Cabaret du Faso qui a clôt la 7e édition du festival C’est comme ça ! en 2014 !

Ces liens, si nécessaires aujourd’hui, se renforcent d’année en année. Non content de soutenir EDIT, l’école de danse d’Irène Tassembédo à Ouaguadougou, L’échangeur - CDC accueille, chaque saison, un.e ou des chorégraphes issus.es ou non de l’école, pour des temps de résidence. Ladji Kone ou Adonis Nebie, pour ne citer que les derniers venus, ont ainsi pu être accueillis durant 2 mois pour travailler chacun leur pièce chorégraphique en partenariat avec l’Institut français, dans le cadre du dispositif Visas pour la création.

En 2017, Ida Faho accompagnée par Dramane Dembélé, et Florent Nikiéma feront résonner les murs de la friche LU de leurs pas énergiques, passant de la danse traditionnelle aux mouvements des plus contemporains.

Ces temps de résidence sont également mis à profit de l’éducation artistique et culturelle. Des ateliers, des rencontres, des répétitions publiques... les danseurs.euses accueillis.es donnent de leur temps et de leur passion pour en faire profiter les habitants.es de la région.