/// Actions de Médiation ///

Ateliers de pratique, organisation de sorties aux spectacles, de visites d’expositions durant les festivals Kidanse et C’est comme ça !... autant de moyens concrets de partager en proximité avec le public le plus large possible, sans distinction d’âge ou de milieu social.


Les structures concernées en 2017-2018 :

Centre social La Rotonde de Château-Thierry, Les Blanchards / Antenne de La Rotonde de Château-Thierry (02), Centre social de La Vignotte de Château-Thierry (02), Médiathèque Jean Macé de Château-Thierry (02), Mission Locale de Château Thierry (02), Institut Médico-Éducatif et Centre d’Accueil de Jour APEI les 2 Vallées de Château-Thierry (02), Jean-Marc Itard du Blanc Mesnil (93), Centres pénitentiaires de Laon et Château-Thierry (02), IME La Maison d’Éloïse de Château-Thierry (02), Association Regard Trisomie 21 de Laon (02), Foyer La Maison des Séquoïas de Dormans (51), ITEP de Fère-en-Tardenois (02), ITEP de Sissonne (02), l’association Danse en Omois de Château-Thierry (02), le Jardin partagé des comtesses de Château-Thierry (02), l’association Les langues autrement de Château-Thierry (02), le centre d’accueil d’urgence et le centre d’hébergement et de réinsertion sociale - COALLIA d’Essômes-sur-Marne (02), Centre Hospitalier de Beauvais (60), le réseau Canopé…



Danse avec les loulous

en partenariat avec la Médiathèque Jean Macé de Château-Thierry, le Centre social La Rotonde de Château-Thierry et le Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) / COALLIA d’Essômes-sur-Marne.

Un atelier Danse avec les loulous est un moment privilégié de partage autour de la danse-contact, du jeu et de l’écoute, lors duquel un enfant et sa maman, son papa ou un adulte de son entourage, découvre la danse et les bénéfices que cela apporte à soi et dans sa relation à l’autre.

Cette saison, des ateliers Danse avec les loulous sont proposés pour des enfants de 2 à 7 ans et leurs parents, accompagnés par un·e intervenant·e. Ils ont lieu à la Médiathèque Jean Macé de Château-Thierry, au Centre social La Rotonde de Château-Thiery, et pour la première fois au Centre d’hébergement et de réinsertion sociale COALLIA d’Essômes-sur-Marne.




Travail avec les structures sanitaires et sociales

Qu’il s’agisse de la Mission Locale de Château-Thierry, des Centres pénitentiaires de Laon ou Château-Thierry ou encore du Centre d’accueil d’urgence d’Essômes-sur-Marne, L’échangeur s’implique dans le champ social en proposant des répétitions publiques, des temps de rencontre et de découverte de la structure, de ses métiers et de ses actions.

Afin de favoriser l’accès à la culture, et toujours dans un souci de s’adapter à chaque personne selon ses attentes et ses possibilités, une attention particulière est également portée à certains établissements spécifiques dans les domaines médicaux, sociaux ou solidaires avec des propositions adaptées, notamment lors des festivals C’est comme ça ! et Kidanse.



Centres pénitentiaires de Laon et Château-Thierry

en partenariat avec la DRAC Hauts-de-France, la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires de Lille, le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de l’Aisne, le Centre Pénitentiaire de Château-Thierry et le Centre Pénitentiaire de Laon.

Cette année, deux projets sont imaginés à destination des détenus des prisons de Laon et de Château-Thierry. Le premier, au centre pénitentiaire de Laon, intitulé « Portraits de corps », permet au participants de découvrir deux spectacles : Welcome to Bienvenue de Xavier Lot et Juste Heddy de Mickaël Phelippeau. Ces deux spectacles sont des solos de deux interprètes, Bienvenue Bazié et Heddy Salem, qui illustrent par la danse des fragments de vie des deux danseurs. Pour le second projet, au centre pénitentiaire de Château-Thierry, les participants bénéficient de quatre ateliers de deux heures avec le chorégraphe Mickaël Phelippeau et son assistante Marcela Santander, avant d’assister à la représentation du spectacle Juste Heddy chorégraphié par Mickaël Phelippeau. Ces deux projets interrogent la notion de portrait dansé, de représentation de soi par la danse et offrent la possibilité, pour les participants, de découvrir l’univers d’un ou de deux chorégraphes et de développer leurs regards de spectateurs. L’objectif a l’issu des spectacles est que les détenus puissent exprimer leurs points de vue sur les œuvres artistiques, tout en rencontrant les chorégraphes et les danseurs lors d’un temps d’échange avec eux.



autour du handicap

Persuadé que l’égalité d’accès aux pratiques culturelles doit être une réalité, L’échangeur - CDC œuvre aux côtés de ART 21 (Association Regard Trisomie 21) pour la mise en place d’ateliers de danse réguliers, de stages avec des chorégraphes et de sorties au spectacle à destination des personnes en situation ou non de handicap.

Cette volonté s’affirme également dans les différentes actions menées en partenariat avec l’Institut Médico-Éducatif et le Centre d’Accueil de Jour de l’APEI Les 2 Vallées de Château-Thierry.

L’accessibilité des lieux de spectacle demeure un enjeu primordial pour L’échangeur. Le CDC a ainsi travaillé en lien avec l’Association des sourds et malentendants de l’Aisne pour installer une boucle magnétique dans sa Grande Salle. De même, de nombreux groupes sont accueillis durant les festivals C’est comme ça ! et Kidanse pour des visites commentées des expositions, des rencontres avec des équipes artistiques ou des temps de pratique.



Centre d'activités de jour de Château-Thierry

En partenariat avec la DRAC Hauts-de-France et le programme Culture et handicap

En lien avec la démarche d’artistes soutenus par L’échangeur, plus de 30 adultes en situation de handicap de l’APEI des 2 vallées suivent un parcours artistique ambitieux tout au long de l’année. Entre septembre 2017 et juin 2018 ils explorent le mouvement et s’approprient leur corps au fil d’ateliers de pratique directement liés à des sorties au spectacle (avec Clara Cornil, Marc Lacourt, Tatiana Julien, Marcella Santander…). Trois « temps fort / résidences » d’une semaine à l’ESAT et au Foyer d’hebergement permettent même de nouer une relation privilégiée entre les danseur·ses amateurs et les artistes-chorégraphes Florent Nikiéma, Blandine Minot et Bérénice Legrand et de développer .

Le 11 octobre 2018, lors du festival C’est comme ça ! a lieu une journée partagée entre les différentes structures qui développent des projets danse avec des personnes en situation de handicap.